Les thérapies externes comprennent toutes les techniques regroupées dans "L’arbre des méthodes de traitement”, troisième “section” de la MTT. Cet ensemble de techniques portent sur des pratiques telles que le massage Ku Nye, la moxibustion, la thérapie des compresses, la saignée, le bain médicinal et l’acupuncture (dans le cadre de la thérapie chirurgicale),...

 

Ku Nye - massage

Kum Nye, Ku Nye, et Kunye désigne un ensemble de pratiques différentes allant de pratiques de mouvements très lents ou très rapides selon les lignées, à des pratiques de massage thérapeutique.

Les premiers se rattachent plutot à sku mnye lequel signifie littéralement "massage du corps énergétique". Les mouvements du corps ont pour objectif de déclencher un massage du corps énergétique à travers la mise en mouvement de ses énergies. Nous sommes donc là dans un automassage.

Les pratiques de massage thérapeutique se rattachent plutôt aux appellations dku mnye (massage du ventre) et bsku mnye (massage à l'huile), lesquels se prononcent de manière identique à sku mnye
Ces 2 techniques manipulent le corps physique du fait de son action mécanique délivrée par un praticien plutôt que par le corps subtil (énergétique) lui-même.

Voici ce qu'en dit l'IATTM, Académie Internationale de Médecine Traditionnelle Tibétaine : 

"Littéralement, Ku signifie « appliquer » ou oindre le corps d’huiles thérapeutiques absorbées par la peau,  et Nye indique le massage lui-même. Les techniques du Nye comprennent le malaxage, le frottement et la pression des muscles et des tendons et l’application de la pression en divers points et canaux. Chi est la partie finale du Ku Nye qui comprend le nettoyage des huiles du corps en utilisant de la farine d’orge ou de pois chiches. D’autres ingrédients peuvent être rajoutés à ces poudres selon le diagnostic qui aura été fait pour la personne. 
Le Ku Nye est aussi appelé communément Chukpa (Tib. Byugpa).

"Dans la médecine tibétaine, le Ku Nye se réfère donc à une pratique de massage délivrée par un praticien. Il appartient à la quatrième catégorie de traitement et fait partie de la riche panoplie des thérapies externes que la médecine propose. On l’utilise le massage Ku Nye pour traiter mais aussi pour prévenir la maladie. Les bienfaits rajeunissants et reconstituants du Ku Nye sont mentionnés dans de nombreux textes originaux tibétains dont le Bum Shi, le Gyud Shi et tous ses commentaires et les textes médicaux de Don Huang. Parmi les bienfaits qui lui sont imputables figure l’élimination des toxines accumulées dans corps, vitalité accrue, la diminution et le soulagement de diverses douleurs et syndromes de douleurs, l’apaisement des désordres nerveux dont l’insomnie, la dépression et l’anxiété."

 

Hor Me - pochons

Les Hor me sont des petits pochons de cotons remplis d’herbes médicinales qui s’appliquent sur des points spécifiques.

 

Me Bum - ventouses

La thérapie par ventouses, appelée « Thérapie du vase de nectar du Bouddha », se pratique en MTT avec des ventouses en cuivre ou en corne.

 

Dug - compresses

Les compresses, chaudes ou froides, appliquées sur les endroits douloureux peuvent apporter un soulagement immédiat.

 

Yuk Chö - baguettes

Grâce aux vibrations produites par les baguettes, les affections présentes autour du point traité s’y concentrent et s’en évacuent.

 

rLung Dug - thérapie par la fumée

Cette thérapie de fumigation agit à travers l’olfaction et les odeurs par la combustion de substances médicinales sur du charbon.

 

Lum - bains curatifs

Le terme tibétain « Lum » signifie humidifier, mouiller. Il y a trois types de thérapies : par l’eau (chu lum), par la vapeur (lhang lum) et par les compresses humides (jiang lum).

 

Me bTsa - moxibuction

C’est une des thérapies externes les plus importantes utilisée en cas de condition froide.

 

Thur Che - acupuncture

La médecine traditionnelle tibétaine utilise un système de points d’acupuncture et de méridiens qui lui est propre.

 

gTar Che - saignées

La saignée médicale extrait les énergies négatives et le sang impur qui se sont concentrés dans une zone spécifique.

 

Massage du bLa

L’énergie protectrice bLa est l’énergie pure de Bad kan qui imprègne et constitue le corps humain.

 

Massage des chakras

Le massage des chakras aborde la formation, le développement, la localisation, l’équilibre et les fonctions des chakras, ainsi que leurs relations aux canaux.

 

Massages avec des pierres et des coquillages

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
FFMTT-YETi.com

La Fédération Française de la Médecine Traditionnelle Tibétaine, des Yogas et de l'Energétique Tibétains a pour objectif :

  • de réunir tous les acteurs reconnus de ces pratiques afin d'informer et de protéger les utilisateurs contre les risques d'une part et l'inefficacité d'autres part, liés à un enseignements sans formation adéquate délivrée par les différentes traditions reconnues
  • d'éviter que ces pratiques aux méthodes efficaces ne soient usurpées et/ou dilluées par les approches cherchant à développer des techniques corps et esprit.

Site internet : www.ffmtt-yeti.fr

Plus dans cette catégorie :

Adhérez pour nous aider dans notre mission

Méditation du jour

C'est par la pratique que vous pouvez faire évoluer votre développement intérieur. Il existe réellement une possibilité de changement. Nous devons d'abord nous changer nous-même. autrement rien ne sera modifié. Attendre que les autres changent à votre place est totalement irréaliste. L'esprit humain est toujours en mouvement. Si vous faites des efforts dans la bonne direction, les changements mentaux se produiront finalement. Vous pourrez alors parvenir à la paix et au bonheur sans douleur ni dépense.
Sa Sainteté le Dalaï Lama
C'était la méditation du jour sur le site de la FF-MTT-YETI : www.ffmtt-yeti.fr
Aller au haut