Le yoga Kum Nye n'a rien à voir avec le yoga tel qu'on l'entend en Occident. Il s'agit d'une d'une pratique spirituelle associant une forme de "psychothérapie" énergétique. Le yoga Kum Nye comporte toute une série d'exercices thérapeutiques simples mais efficaces detinés à soulager du stress, à transmuter les "structurations comportementales négatives", à favoriser l'équilibre et la santé, et à nous rendre l'existence plus agréable.

La valeur exceptionnelle de ce système de guérison tibétaine est qu'il intègre les approches physiques et psychologiques du bien-être, nous apprenant à intégrer le corps et l'esprit dans toutes nos activités. Le yoga Kum Nye conduit à un sentiment de vitalité et de bien-être au-delà de ce qui peut être expérimenté dans d'autres systèmes physiques d'exercice. Les postures et les mouvements, ainsi que l'auto-massage et les pratiques de respiration permettent de détendre le corps, de calmer le souffle et d'apaiser l'esprit, faisant du yoga Kum Nye, une pratique efficace pour l'approfondissement de la méditation.
 

En pratique

Le yoga Kum Nye inclue l'immobilité, le mouvement, les postures, des exercices de respiration, des techniques d'auto-massage et un peu de visualisations.
 
Les pratiques portent sur les trois types de tension détenues dans le corps :
  • les tensions superficielles,
  • les blocages dans les canaux d'énergie,
  • les noeuds dans les chakras.

Alors que ces tensions fondent, les énergies de vie commencent à circuler plus complètement à travers le corps. Dans ce processus, l'écoulement de l'énergie supprime les filtres des perceptions et nous commençons à ressentir plus purement, plutôt que de filtrer l'expérience à travers nos pensées et nos souvenirs.

 Ainsi, le yoga Kum Nye est à la fois une pratique de guérison et une excellente préparation pour établir et maintenir le calme intérieur et la clarté, les bases de samatha et de la pratique de Vipassana. Le yoga Kum Nye établit un sentiment de plénitude dans lequelle il est facile de détecter le calme. Lorsque nous entrons dans le calme, la méditation commence.

Grâce au yoga Kum Nye, nous reconstruisons l'architecture intérieure du système énergétique du corps subtil.

 

Niveau d'expérience

Tous les exercices sont des moyens de communiquer avec nos sensations, nos énergies intérieures, et de les amplifier. Chaque exercice peut être vécu sous trois niveaux bien distincts de relaxation :

  • le premier niveau, superficiel, est ce que l'on ressent de manière évidente sur le plan physique ou émotionnel comme de la fraîcheur ou de la chaleur, de la joie ou de la tristesse, une sensation douloureuse ou de détente, des picotements, des fourmillements,... Ces perceptions se situent dans des lieux précis du corps et nous sommes conscients du "moi" vivant de ces sensations.
  • le deuxième niveau accorde une attention plus soutenue à ces sentiments ou ressentis initiaux, ainsi nous nous en servons pour aiguiser notre perception ce qui permet de détecter les blocages du flux énergétique. Les blocages énergétiques ne pouvant être définis en termes émotionnels ou physiques, on parle alors de trois caractères : la retenue, la résistance et la dureté. Cette strate de perception est plus difficile à "toucher" que la première, toutefois on peut, en se concentrant, sans forcer et avec douceur, lever les blocages. On a alors l'impression que l'exercice s'exécute tout seul, bien que la conscience du "moi" percevant la sensation subsiste, tout en pouvant être ressentie moins fermement.
  • le troisième niveau pénètre la sphère d'énergie pure, du vécu pur, où les reliquats de structuration sont transcendés. Les sentiments et sensations ne sont plus observés mais mués en un continuum générateur d'une joie irrésistible et infinie. Nous ne faisons plus qu'un avec la perception, nous sommes devenus perception.

 

Les Origines

Le yoga Kum Nye est ancré dans une doctrine thérapeutique vieille de presque douze siècles inhérente à la culture bouddhique tibétaine. Au Tibet, le yoga Kum Nye a évolué conjointement à d'autres pratiques médicales en tant que thérapie corporelle destinées à restaurer l'équilibre humoral ainsi qu'à lever les blocages énergétiques à tous les niveaux d'incarnation. Efficace dans la libération du corps et dans l'apaisement de la sphère psycho-émotionnelle, il servait également aux pratiquants du bouddhisme de préliminaire à la méditation et à d'autres exercices complexes relevant du yoga.

Dans les textes médicaux tibétains, la pratique du yoga Kum Nye était principalement une thérapie visant à lever les blocages énergétiques.

Ses pratiques sont également décrites en termes généraux dans les textes bouddhistes du Vinaya (venus de l'Inde, ces enseignements visaient à guider la conduite des moines et des moniales) et proposaient des moyens de remédier à la fatigue éprouvée pendant les longues périodes de méditation.

Le yoga Kum Nye s'inscrit donc dans la lignée des pratiques inspirées des conceptions médico-spirituelles qui rattache les médecines tibétaine, indienne et chinoise. Cette parenté a donné naissance à maintes disciplines comme le yoga indien et l'acupuncture, de même qu'elle est à l'origine de nombreuses orientations psycho-corporelles parmi les plus récentes.

 

Le yoga Kum Nye en Occident

Le Yoga Kum Nye a été dévoilé aux Occidentaux par Tarthang Tulku. Né au Tibet en 1034, il est élevé dans la tradition Nyingma, ce qui veut dire "les anciens", celle ci étant la plus vieille des quatres traditions bouddhistes tibétaines.  Son père, médecin et lama, est le premier à lui avoir fait connaître le Kum Nye. Cette pratique était alors mal connue au Tibet et le plus souvent pratiquée comme adjuvant à d'autres disciplines, ainsi parfois les maîtres en enseignaient-ils la théorie et la pratique en préambule à la méditation. Jamais le yoga Kum Nye n'avait fait l'objet d'une pédagogie aussi sa pratique personnelle a t'elle toujours tenu de l'exploration et de l'expérimentation.

Internationalement connu comme pédagogue novateur et penseur visionnaire, Tarthang Tulku quitta le Tibet en 1959 face à l'invasion chinoise. Il passa dix années en Inde où il enseigna et publia des textes tibétains rares, puis il s'installa aux Etats-Unis en 1969 où, depuis, il expose les bienfaits de la philosophie bouddhiste aux occidentaux.

En 1973, il a fondé à Berkeley, en Californie, l'Institut Nyingma, où, puisant dans sa connaissance de la doctrine médicale et des thérapies de son pays, il travailla, en compagnie de ses élèves, à l'élaboration d'une méthode de relaxation profonde destinée aux Occidentaux, capable d'harmoniser et stimuler les capacités physiques et psychiques.

 

 

Plus dans cette catégorie :

Adhérez pour nous aider dans notre mission

Méditation du jour

C'est par la pratique que vous pouvez faire évoluer votre développement intérieur. Il existe réellement une possibilité de changement. Nous devons d'abord nous changer nous-même. autrement rien ne sera modifié. Attendre que les autres changent à votre place est totalement irréaliste. L'esprit humain est toujours en mouvement. Si vous faites des efforts dans la bonne direction, les changements mentaux se produiront finalement. Vous pourrez alors parvenir à la paix et au bonheur sans douleur ni dépense.
Sa Sainteté le Dalaï Lama
C'était la méditation du jour sur le site de la FF-MTT-YETI : www.ffmtt-yeti.fr
Aller au haut